About

As a teenager I had a camera in my hand and really nothing has changed. I am a storyteller. I love people and finding out about their lives and sharing it with others.

After working in London in the television industry I ended up moving back to the midlands (UK) and setting up my own corporate film company making films for various clients. I really wanted to mark my company turning 5 and my 30th birthday. I decided that it would be great to get back to my roots and make a documentary (something I hadn't done since staring my company) and have a little adventure.

I already knew Rich and that he and his family had moved to France. I also knew it would be a good story to follow. I wanted to push myself as a filmmaker so my intention was to make a couple of trips and produce a 30 min documentary, twice the length of anything I had ever made before. That initial idea grew... it tripled in length and I am now 2 yrs into the project!

My saying in my head was, "if you want to do it properly then your going to have to...."  - This lead to my decision to make the film bilingual, even though my french was and still is terrible. I remember the months my french translator/edit assistant and I had transcribing all the interviews down onto paper so I could put the story together before the edit. Our efforts were rewarded when I screened my film at Surf Church and both english speaking and french speaking members could sit there together and all enjoy the film. 

Working with musicians to score the film was a real treat and they were really great people to work with crafting some beautiful music, bringing the film to life.

The colourist spent hours  making the film look good but still keeping its authenticity. He even made some of my shoddy shots look passable which was appreciated.

I find always find chatting over a good coffee brings out the stories out of people.

I find always find chatting over a good coffee brings out the stories out of people.

I suppose the main thing this project did for me was to stretch me in every way possible. I have grown as a filmmaker and a person. I have got to know some great people who have inspired and impacted my life and all I can hope is that through watching this film they can do the same for you.

Sur

Adolescente j’avais une caméra dans la main et rien n’a vraiment changé. Je suis une « conteuse ». J’aime les gens et en découvrir davantage sur leur vie et le partager avec d’autres. .

Après avoir travailler à Londres pour l’industrie télévisuelle, j’ai fini par revenir dans le midlands (Royaume-Unis), par créer ma propre compagnie cinématographique et par faire des films pour différents clients. Je voulais vraiment marquer les 5 ans de mon entreprise et mes 30 ans. J’ai décidé que ça pourrait être génial de retourner à mes racines et de faire un documentaire (quelque chose que je n’avais pas fait depuis la création de ma compagnie) et de vivre une petite aventure.

Je connaissais déjà Rich et je savais que lui et sa famille avaient déménagé en France. Je savais aussi que ce serait une bonne histoire à suivre. Je voulais me pousser à aller plus loin en tant que réalisatrice et j’avais l’intention de faire quelques voyages et de produire un documentaire de 30 min, c'est-à-dire quelque chose de deux fois plus long que tout ce que j’avais pu faire jusqu’à présent. Cette idée de départ s’est transformé en… trois fois plus long et cela fait maintenant deux ans que je travaille sur ce projet !

Dans ma tête je me suis dit : « si tu veux bien faire les choses alors tu vas devoir… ». Cela m’a conduite à décider d’en faire un film bilingue, même si mon français était et est encore déplorable. Je me rappelle des mois où avec ma traductrice française/assistante correctrice nous avons retranscrit tous les interviews à l’écrit pour que je puisse construire l’histoire avant le montage.  Nos efforts ont été récompensés quand j’ai présenté le film à la Surf Church et que et les membres anglophones et francophones ont pu s’asseoir ensemble et tous profiter du film. 

Many, many hours spent in the edit crafting the story.

Many, many hours spent in the edit crafting the story.

Travailler avec des musiciens pour mettre le film en musique a été un pur bonheur ! C’était de supers personnes avec qui travailler pour produire quelques belles musiques et donner vie au film.

Le coloriste a passé des heures à embellir le film tout en conservant son authenticité. Il a même rendu acceptables certaines de mes prises de vues un peu plus bâclées ce qui est appréciable.

Je crois que la chose essentielle qu’a fait ce projet pour moi a été de m’amener en dehors de ma zone de confort de toutes les façons possibles. J’ai grandi en tant que réalisatrice et en tant que personne. J’ai pu rencontrer des gens formidables qui m’ont inspiré et ont impacté ma vie et tout ce que je peux espérer c’est qu’en regardant ce film ils puissent faire la même chose pour vous.